06-Le Musée canadien des civilisations

Le Musée canadien des civilisations  est le musée national d’histoire humaine du Canada.

Le site du Musée couvre 9,6 hectares

Le pavillon des aires d’exposition symbolise un glacier en décrue.

L’énorme mur de vitre donne l’impression de la glace fondante.

C’est aussi le plus populaire et le plus fréquenté de tous les musées du Canada. Il est situé à Gatineau (Québec).

Sa vocation première est de recueillir, d’étudier, de conserver et de présenter des objets matériels qui témoignent de l’histoire humaine du Canada et de la diversité de sa population.

Le Musée des civilisations est particulièrement renommé auprès de ses visiteurs pour ses salles d’expositions permanentes qui couvrent 20 000 ans d’histoire humaine du Canada ainsi que pour son architecture et son site remarquable sur les berges de la rivière.

Le Musée présente aussi un programme sans cesse renouvelé d’expositions spéciales qui développent des thèmes canadiens ou présentent d’autres cultures et civilisations, passées ou actuelles.

Maintenant il est temps de prendre un billet pour aller visiter cet extraordinaire Musée

La Grande Galerie, située au niveau 1 du bâtiment, est le cœur architectural du Musée canadien des civilisations.

Sa façade vitrée de 112 mètres de long par 15 mètres de haut offre une vue extraordinaire de la rivière des Outaouais et de la Colline du Parlement.

Sur la paroi opposée s’étale une photographie couleur de dimensions similaires représentant une forêt et qui passe pour la plus grande photographie couleur au monde.

Cette photographie sert de toile de fond à une dizaine de mâts totémiques érigés devant les façades reproduites de six maisons autochtones de la côte du Pacifique, reliées par une esplanade de bois.

Ces maisons ont été construites par des artisans des Premières nations, avec d’énormes poutres de séquoia provenant de la côte Nord-Ouest du Pacifique.

Le regroupement des mâts totémiques de la Grande Galerie est considéré comme la plus importante exposition intérieure de mâts totémiques au monde.

…………

La Grande Galerie présente en plus le modèle original en plâtre de la colossale sculpture intitulée l’Esprit de Haida Gwaii, l’œuvre la plus imposante et la plus complexe jamais réalisée par l’artiste haïda Bill Reid.

Ce modèle a servi à couler le bronze désormais érigé devant l’ambassade du Canada à Washington.

Une image de cette sculpture figure également sur le billet canadien de vingt dollars.

À l’extrémité de la Grande Galerie, du côté de la rivière, un dôme s’élève à une hauteur de sept étages au-dessus du dallage de granite.

D’un diamètre de 19 mètres, le dôme est orné de la remarquable peinture abstraite intitulée l’Étoile du matin, œuvre de l’artiste dene suliné Alex Janvier.

Aidé de son fils Dean, Alex Janvier a commencé sa peinture en juin 1993 et l’a achevée en septembre de la même année. L’œuvre couvre 418 mètres carrés.

Sous une voûte de 17 m de hauteur, cette immense salle d’exposition de 3065 mètres carrés propose au visiteur un itinéraire de 1000 ans d’histoire à travers les principales régions du Canada.

La salle du Canada est réalisée en deux phases : la première porte sur les régions de l’Atlantique, du Québec et de l’Ontario, à compter de l’an 1000 après Jésus-Christ jusqu’à 1885;

la seconde est consacrée aux régions de l’ouest et du nord du Canada, depuis 1885 à nos jours.

Parmi les 120 photos que j’ai faites dans cette salle, en voici quelques unes pour vous donner l’envie de vous y rendre un jour….peut-être

Place de la nouvelle France

et son auberge

La traite des fourrures

La vie en Ontario

avec

des reconstitutions de boutiques

et la maison du marchand

 

 Une voiture Ford modèle T 1926 transformée en camionnette d’une demi-tonne, un véhicule hybride qui était chose courante durant la période de dépression des années 1930. Alors que l’agriculture avait connu une période de prospérité dans les années 1920, peu de gens avaient les moyens de se payer des véhicules au cours de la décennie qui suivit, marquée par les sécheresses et le marasme économique. Peu à peu, les fermiers en vinrent à modifier eux-mêmes leurs véhicules, ajoutant habituellement des étages supplémentaires à la caisse des camions pour en accroître la capacité de chargement. Les restaurateurs de ce véhicule lui ont donné l’apparence qu’il aurait eue après avoir servi intensément durant 13 années.

Le commerce de livres et de musique et l’imprimerie, forment ensemble une scène de rue à Winnipeg

pendant la première moitié du vingtième siècle.

 

La blanchisserie chinoise que l’on trouvait en grand nombre à travers le Canada entre 1900 et les années 1950.

L’école Toles d’Amber Valley. Merci aux jeunes d’avoir accepté d’être pris en photo dans cette salle de classe reconstituée

Commandé en 1967, le Nishga Girl est un des cent et quelques bateaux de pêche construits par Jack « Judo » Tasaka. La famille Nyce, qui possédait le Nishga Girlet l’a utilisé pendant plus de vingt ans au large de Prince Rupert, en a fait don au Musée. Le bateau, qui pèse plusieurs tonnes, mesure plus de 10 mètres de long, trois mètres de haut et environ trois mètres de large.

Le bâtiment de rondins dans la salle du Canada représente le café tel qu’il était à la fin des années 1970,.

Construit en 1937, le très populaire Wildcat Cafe de Yellowknife (Territoires du Nord-Ouest) était un lieu de rencontre populaire qui, selon les époques, a servi de café, de restaurant chinois, ainsi que de comptoir de crème glacée ou de boissons gazeuses.

un abri radio des années 1970, et on peut également y voir plusieurs spécimens des radios à hautes fréquences utilisées pour leurs communications par les gens du Nord qui étaient isolés.

Le Ski-Doo, fabriqué par la compagnie canadienne Bombardier limitée, demeure une motoneige de travail populaire dans le Nord du Canada.

Le modèle « Olympique » 1972 dans la salle du Canada provient de Yellowknife (Territoires du Nord-Ouest).

Cette salle du Canada est une réussite totale : tout est grandeur nature et accessible.

A voir absolument pour celui qui va à Ottawa.

Publicités

2 Comments

Add yours →

  1. Superbe reportage qui donne en effet envie d’aller visiter ce musée !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :