36-Kazan : Le Kremlin

Le kremlin de Kazan

est une immense forteresse médiévale blanche datant du XVIe siècle, dont les tours sont particulièrement spectaculaires. À l’origine, la muraille comptait douze tours. Aujourd’hui, il en reste huit.

300_1155

300_1197

Le kremlin de Kazan abrite plusieurs vieux édifices, le plus ancien étant la cathédrale de l’Annonciation (1554-1562), la seule église russe du xvie siècle ayant six trumeaux et cinq absides.

La cathédrale de l’Annonciation

300_1225.jpg

300_1222

300_1245

300_1246

300_1248

Comme beaucoup d’autres édifices à Kazan de cette période, elle a été construite à partir du grès pâle de la région et non de briques.

 La tour Söyembikä

300_1257

L’édifice le plus marquant du kremlin est la tour Söyembikä, qui penche d’un côté et date du règne de Pierre Ier.

300_1254

Une légende lie cette tour à la dernière reine de Kazan.

Un autre édifice facilement reconnaissable est la tour Spasskaïa, au sud du kremlin, servant d’entrée principale.

La tour Spasskaïa

300_1201

 La mosquée Qolsharif

300_1205

Il y a quatre siècles, la légendaire mosquée-madrasa médiévale Koul-Charif (Qolsharif) aux multiples minarets impressionnait par sa magnificence, ses dimensions, sa grâce, sa beauté et sa très riche bibliothèque.

300_1207

 Lorsque Ivan-le-Terrible conquit Kazan en 1552, la mosquée fut incendiée et détruite

300_1213

En 1995, en vue des célébrations du millénaire de la cité de 2005, le Président de la République du Tatarstan signait un décret pour la reconstruction d’une réplique de cette mosquée

300_1214

Son inauguration eut lieu le 24 juin 2005 devant un parterre de 5000 invités venus de 40 pays

DSC_0886

L’intérieur est magnifiquement décoré

DSC_0887

DSC_0888

DSC_0889

La résidence du gouverneur (1843-1853), œuvre de Constantin Thon, aujourd’hui le palais du président du Tatarstan. Le palais est supposé être construit sur le site du palais des khans.

300_1255

Le mur septentrional du kremlin est surmonté d’une autre tour, la « Tour secrète »,

300_1256

qui doit son nom au puits qu’elle cachait autrefois. Cette tour permet l’accès piéton au kremlin ; les véhicules n’y sont admis qu’en cas d’urgence.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :